Choisir un sexe?

« Nous sommes des êtres libres, Dieu nous a voulu comme tel, donc on peut parfaitement tenter de nous redéfinir ….. »

La personne est libre dans un monde dans lequel nous cohabitons. Elle est uniquement libre de ses pensées. La redéfinition n’est valable que si la société est d’accord à ce sujet: un homme peut-il mettre au monde un enfant?

Un homme transgenre l’a fait aux états-unis. Mais, il nous a simplement démontré que sa partie génitale n’avait pas changé en décidant de conserver son utérus, par conséquent la chirurgie ne sert à rien. Elle est toujours une femme, donc la mère de l’enfant vivant avec un homme gay. Les couples deviennent à mon avis ridicule. Un homme gay en couple avec un homme-femme, tout va bien. Comment être sérieux face à ces histoires? Je n’y arrive pas.

Il faut pourtant voir les conséquences qu’une telle redéfinition peut engendrer. Quand on maltraite son corps en le traitant non conformément à sa nature, on en souffre. Quand on tente de changer de sexe, on contrevient gravement au fait que notre corps est par nature déjà sexué. Chaque cellule de notre corps est marquée par cette définition, jusque dans son message génétique. La modifier ou la renier n’est pas sans conséquence. En ce sens, c’est un péché grave, puisqu’on contrevient à ce que Dieu a sagement orchestré en nous créant.

Espace psychique