La personnalité

Personnellement, je fais une distinction entre les sciences et l’être humain.

J’utilise les sciences comme un outil de travail, celui-ci afin de m’aider dans mon quotidien dans un autre travail. Donc, je n’utilise pas les sciences pour me transformer.

À mon avis, les hommes apportent une confusion entre la personnalité d’un individu et son anatomie.

Je reste raisonnable.
Moi, si on me dit de mettre un transistor dans le cerveau d’un humain, je suis un imbécile, donc je le fais. Par contre, je ne me l’implanterais pas.

Le couple

Dans beaucoup de couples, ce rapport de force est horizontal (« égalitariste ») : une mollesse, un effondrement du masculin qui créée FATALEMENT des problèmes, les femmes ne supportant naturellement pas la faiblesse, recherchant au contraire la dureté, la solidité, l’endurance.

Pour cette raison, dans un couple « horizontal » la faute incombe toujours à l’homme en cas de conflit… qui surviendra nécessairement tôt ou tard.

Merci, le progrès

Avec une tablette : j’achète, je lis, j’écoute de la musique, je regarde le journal, je regarde les prévisions météorologiques, je fais des calculs complexes, je réserve des places pour mes loisirs, je réserve pour les vacances, je regarde la carte avec maps, je joue aux jeux vidéo etc…

Enfin, tout. C’est bien le progrès.
Mais, je ne me prosterne pas devant le progrès.