Conflit contemporain

Néo Evangéliques US et Grand Israël

 

Soyez sûr. même sans rien visionner de votre document, que j’exècre la vulgarité de ce militarisme américain des années 2000. Je dis la vulgarité mais je dirais aussi sans hésiter la criminalité. Je sais bien que ce n’est que bourrage de crâne, je parle des menaces iraniennes agitées par Netanyahu; comme les ADM de Saddam Hussein, la « dangerosité extrême » de l’ex-colonel de Lybie à la veille de réaliser une nouvelle Shoah et c’est pourquoi il fallait le détruire en même temps que son pays, le despotisme intolérable d’El-Assad en Syrie, etc., etc …

C’est absolument écoeurant de voir cela. Et j’ai désormais le plus profond mépris pour nos politiciens à cause de ce mensonge systématique. Je trouve cela grave. Que voulez-vous !

Le pire c’est que je sens trop bien comment nous sommes collectivement impuissants face à cela. Eh oui, impuissants en même temps. Notre système de gouvernance n’en fait rien à l’affaire ! On a beau changer les têtes d’affiche, remplacer les fonctionnaires, élire de nouvelles équipes de décideurs : c’est toute la mécanique du système qui est embrayée de telle sorte qu’il lui faille apparemment en arriver à ça.

Naturellement, faudra nuancer : évoquer cet emploi criminel de la force par la puissance américaine ne vient pas blanchir du coup le coeur, la pensée, la mentalité et le comportement de ceux d’en face. Non, parce qu’il y a bien des masses arabes coupables et qui prétendent détester les Américains en même temps, des djihadistes en dessous de tout, opportunistes et charognards, des intellectuels de gauche et suppôt de l’islamisme et ennemis de la démocratie et qui sont mes adversaires politiques en même temps. Ouf !

En fait, la pensée de l’impuissance citoyenne et collective qui est la nôtre me fait aussi songer comment les citoyens en Israël même se trouvent exactement dans la même situation que nous. Impuissants !

S’il y avait une bonne raison pour ne pas verser dans le racialisme stupide ou dans l’antisémitisme délirant, ce serait peut-être celle-là : les pauvres bougres de là-bas sont comme les pauvres pauvres de chez-nous. Ils sont comme nous. Impuissants !

Le problème (pour peu que ça puisse en être un réellement après tout*) que je vois avec « nos » politiciens actuels : ils semblent que tous et toutes font choix de réussir humainement (comme Macron en France, Trudeau chez nous … Bush, Clinton, etc.) et alors ils font choix de se soumettre parfaitement à cette mécanique (et bancaire) du système. De là, que nos votes ne servent à rien, mais strictement à rien, rien de rien.

Dans une optique ici parfaitement cynique et désabusée, et où nos politiciens actuels sont exactement ceux dont le système a besoin : on ne parlera plus de problème pour le pays réel, les grandes fortunes. Il s’agira d’un âge d’or au contraire.

Espace psychique