L’avortement

L’incompétence serait-elle une vertu chrétienne ?

Pour ma part, même si je suis opposé à l’avortement, je reconnais le bien fondé de la la loi IVG qui, il faut sans cesse le rappeler, n’ouvre pas un droit mais dépénalise, un acte rendu nécessaire, selon une procédure stricte, pour des raisons que je n’ai pas à juger. Si des personnels qualifiés (soignants, conseillers du PF…) outrepassent le cadre de la loi en faisant de l’avortement « un droit » c’est cela qu’il faut réformer voire même sanctionner. De la même façon il ne suffit pas de vouloir abroger une loi en se fondant sur ses effets pervers encore faut-il se battre pour la mise en place des moyens de remplacement. Dans le cas présent dispose-t-on des 200 000 adoptants annuels ou des places de crêches en conséquence? Cet aspect des chose me semble particulièrement absent du programme de ce nième parti chrétien.

Lu sous la plume d’AdB : « si une fabrique de boulons emploie 1 000 personnes pourcouvrir le marché européen 100 PME de 100 personnes couvriront le même besoin en employant 10 000 personnes« . Pourquoi à ce compte ne pas proposer la réouverture des « chantiers nationaux »? Heureusement que le ridicule de l’incompétence économique ne tue plus. Sans même évoquer les effets de concurrence comment une entreprise de 100 personnes aura-t-elle les moyens face à 99 autres de mettre en place les moyens nécessaires à la couverture du marché? Rappel si le marché est de 1 000Xunités 1 entreprise = 1 000Xu, 100 entreprises = 1 000Xu/100 = 10Xu sachant d’autre part que la rentabilité du marché (donc celle de l’entreprise) ne se fera que sur 20% des 1 000XU. Seule solution partager autoritairement le marché entre les 100 PME. Vous savez comment ça s’appelle?

Si tous les parents qui ne peuvent pas procréer, adoptaient les bébés  non désirés, l’état ne s’en occuperait pas. Donc, il n’y aurait plus d’IVG, PMA, etc…

Espace psychique