Après la mort…

Texte de l’Eglise Catholique :

[……] Mourir en péché mortel sans s’en être repenti et sans accueillir l’amour miséricordieux de Dieu, signifie demeurer séparé de Lui pour toujours par notre propre choix libre. Et c’est cet état d’auto-exclusion définitive de la communion avec Dieu et avec les bienheureux qu’on désigne par le mot « enfer ».

Donc mettons de côté la notion de « péché mortel » et disons tout simplement « péché » et pour le reste je suis d’accord.

L’Enfer est la séparation d’avec Dieu et l’Enfer s’inscrit dans un cercle vicieux diabolique, (expression consacrée) duquel nous ne sortons pas, car le Purgatoire pour moi n’est pas après une vie d’être dans une anti chambre entre la mort et l’après mort l’au delà le Paradis, le Purgatoire n’est ni un état ni un lieu où, purifiés par Dieu alors que nous sommes pécheurs sont (l’état et le lieu) considérés comme « une Grâce » tout simplement, parce qu’une personne qui ne mérite pas le Paradis et qui passe par une phase de purification sans effort de sa part = c’est une Grâce divine, or pourquoi celui qui a travaillé toute une vie pour les autres, est rempli d’une odeur de sainteté, est mis au même plan que celui qui, parce qu’il a des péchés à son passif, passe par une phase de purification dont on ne connait aucun détail ceci dit, il est dit « des flammes qui purifient et qui ne brûlent donc pas » et c’est un état de reconstruction de l’âme après la mort.

Non l’âme ne se reconstruit pas parce que l’Arbre de vie qui porte ses oeuvres doit être chargé du fruit et déchargé des oeuvres mauvaises et si ces oeuvres mauvaises ne sont pas rachetées par le pécheur, comment saura t il qu’il est l’auteur de sa reconstruction ?

Comment sa mémoire s’établiera dans le Paradis ? Une rupture une coupure lors de cet état de purification ?

C’est de la « philosophie » pour moi, rien de consistant de consctructif.

Par contre pensez à la notion de séparation éternelle avec Dieu et vous saurez ce qu’elle représente.

Elle est pire que l’Enfer, elle est le Purgatoire d’une certaine façon et pour distinguer de « votre Purgatoire » je le nomme « Purgatorium » car elle existe cette phase de purification bien sûr, mais elle est « sur terre ».

Vous allez crier au scandale, et pourtant, à cause des premiers chrétiens en Catholicisme, cette notion a été tout simplement abandonnée sous prétexte que la Résurrection ne se substitue pas à la réincarnation.

Mais la Résurrection n’est pas la réincarnation.

Seuls les vivants réssuscitent et les morts se réincarnent pour faire l’expérience renouvelée de la vie sur terre et subir l’éloignement d’avec Dieu, et ils devront parfaire ou refaire ce qu’avant ils n’ont pas fait, et ils le savent parce que Dieu les accompagne toute leur vie, puisque chacun a Dieu en lui, nous le savons tous, ainsi il ne peut pas régresser il ne peut que se construire.

La réincarnation c’est mourir une nouvelle fois, la Résurrection c’est Vivre.


Vous vous êtes toujours demandé : « qu’y a t il après notre mort » pour certains.

Et bien après notre mort terrestre il y a la mort pour ceux qui l’ont méritée, et la mort c’est « vivre sur terre » et il y a la Vie pour ceux qui l’ont méritée, et la Vie c’est Vivre au Paradis.

Je reviens sur ce que j’ai dit avant : j’ai aidé des âmes. Depuis toujours pour ainsi dire j’aide les âmes à passer le cap de la frayeur de la séparation de l’âme du corps, un moment redouté, l’inconnu, et j’ai entendu les âmes m’appeler à l’aide, surprises que je pouvais les entendre, j’ai rassemblé tous mes efforts pour leur parler avec amour et douceur afin qu’elles se dirigent vers « la Lumière » et j’ai entendu leur soulagement et remerciement lorsqu’elles l’ont atteinte.

Espace psychique