PMA

Procréation médicalement assistée

 


 

Un jour l’enfant demandera : où est mon papa ?

Les parents (?) répondront en choeur :
On ne sait pas ?
Ah ! Ce gosse ! Qu’est ce qu’il peut dire comme bêtises ! Arrête donc de poser des questions stupides !

« Je prends note : je remplace « les parents » par « deux enfants » et j’ai la situation actuelle. »

L’enfant n’a plus le modèle parental hétéro solide, en conséquence cela interviendra dans le modèle social français. Il risque une crise d’identité puisqu’il n’a plus cette référence. Un parent qui représente l’autorité et l’autre la voix du conseil. Je regrette mais l’enfant reproduira de toute manière les mêmes erreurs que ses parents car il ne sait plus, il n’aura pas connu l’expérience d’un couple géniteur pour son histoire : ceci amène à une fracture psychologique pour l’enfant.

Pendant sa croissance, il faudra qu’il décide de certains choix :
– un mariage avec qui ou pas?
– des enfants avec qui ou pas?
– un travail pour aider ou pour le profit?

En devinant ses difficultés, cette enfant qui deviendra adulte, devra dans sa vie se tourner vers le Christ sinon je m’inquiéterais pour lui.
Je préfère les femmes parce qu’elles sont douces, elles me bercent et elles ont un corps différent du mien, avec un homme, c’est impossible.
Ces femmes ont besoin des hommes mais n’en veulent pas. Je ne comprends plus la place de l’homme ou de la femme dans notre société actuelle.
Je suis un homme et chacun à sa place.

Espace psychique